La vie en rose

Le terme « vanité » signifie littéralement souffle léger, vapeur éphémère. Il fait référence à l’ancien testament (l’Ecclésiaste 7, 40) et invite à méditer sur la nature passagère et vaine (d’où vanité) de la vie humaine et de ses plaisirs face à la mort qui guette.

La série La vie en rose est un pied de nez au « memento mori » (souviens-toi que tu mourras). En détournant les codes du genre, c’est comme si cette série se moquait de l’aspect implacable et perpétuel de la mort : oui je mourrai, mais un autre vivra après moi, et ainsi de suite. La vie éternelle n’a ni dieu ni maître, elle n’obéit qu’à elle-même…

Partager :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 4 =